M

Mon premier reportage accouchement. Et bien plus que ça.

Mais avant de vous en parler, je vais d’abord raconter le parcours de ces dernières années.

J’ai créé ma société en 2014, après la naissance de mon deuxième enfant. Période de pause, de remise en question, de choix. Choix de mode de vie, choix de s’écouter et prioriser ce qui compte et ce que j’ai au fond de moi.

J’ai un lien, une affinité toute particulière avec la période de la maternité. C’est donc naturellement que j’ai débuté mon activité par photographier la grossesse et les nouveaux-nés. J’adorais ça, mais je me suis vite retrouvée limitée.

Belles rencontres, formations qui viennent élargir le champ des possibles, toucher du doigt quelque chose qui me fait vibrer encore plus et puis l’arrivée de mon troisième enfant. Avec l’envie d’un tournant vers quelque chose de plus authentique encore, de plus brut aussi.

Entre temps, j’avais ouvert mes prestations aux photos de famille et aux mariages. Et puis un peu aux professionnels, principalement les artisans.

Ce tournant sera celui du reportage, celui qui m’a permis de me retrouver, moi. Mais surtout de trouver une vraie cohérence dans ma démarche dans chacun tous les aspects de la vie que je photographie. Du 100 % authentique, 100 % brut, 100 % émotions, 100 % vrai ! Et un rêve, celui de photographier un accouchement. Ce moment tellement fort dans une vie, des vies je devrais dire !

2019, presque 6 ans plus tard et un parcours du combattant pour arriver en salle d’accouchement tellement on rencontre d’obstacles.

23 décembre 2019. Un lundi, deux jour avant Noël. Une journée fraîche mais ensoleillée. 13h, un appel.

Ils attendaient son arrivée avec impatience et je dois dire que moi aussi ! Je me prépare en catastrophe pour partir les rejoindre à la maternité et j’arrive finalement très vite, heureusement !

Le travail est bien avancé. L’attente paraît longue. La douleur est présente. Et puis finalement, elle est arrivée très vite cette petite puce parce qu’elle est née 1h30 après leur arrivée à la maternité.

14h38.
Découverte.

Que d’émotions !! Pour eux, pour moi. Je n’ai pas les mots justes pour vous expliquer ça !

C’était important pour eux que je sois là pour ces souvenirs forts et tellement précieux !
Les premiers instants de vie, la première respiration, le premier cri, les premiers instants à trois, les premiers regards… toutes ces émotions ! Et puis ces premiers moments à cinq.

Et puis pour moi. Professionnellement. Comme personnellement, parce que ce sont des amis et partager ce moment là avec eux à été extraordinaire !

Certains trouveront bizarre, voir choquant, de réaliser un reportage en salle d’accouchement, d’accepter la présence d’une photographe.
Mais ces souvenirs là, ils n’ont pas de prix.

Il me tient à cœur de raconter tous les aspects de la VIE, toutes les émotions… Et je crois qu’il est difficile de trouver plus magique qu’un accouchement, une naissance.

Un immense merci à mes amis pour leur confiance et l’autorisation de publication de leurs photos ♡
Et un immense merci à l’équipe de la maternité qui a accepté ma présence en salle d’accouchement.

Commentaires
Votre commentaire